Gestion des risques

L’équipe de la gestion des risques de la vice-présidence RRMD s’efforce de trouver le meilleur compromis entre la tolérance au risque et la capacité de payer de Desjardins et de ses employés, toujours dans l’optique d’assurer la pérennité du Régime. Cette équipe a pour mission d’identifier, d’évaluer et d’atténuer les risques à tous les niveaux allant de la variation des taux d’intérêt à l’augmentation de la longévité des retraités. Les mesures de contrôle, la stratégie adoptée, les actions posées, les indicateurs de suivi ainsi que les mesures correctrices et celles d’atténuation associées à chacun des risques sont clairement définis et évalués en continu. Des simulations de crise permettent de mieux comprendre la dynamique de l’actif et du passif ainsi que leurs impacts sur le Régime. Les plans d’action identifiés pour chacun des risques sont inscrits au plan d’affaires du RRMD, ce qui positionne la gestion des risques au cœur des activités du Régime.

Des mesures de gestion des risques efficaces

Stratégie d'allocation d'actifs diversifiée et résiliente
L'allocation de l'actif est effectuée de manière dynamique, en fonction de la couverture des risques. Elle cherche à maximiser la résilience du Régime par rapport à un maximum de scénarios économiques possibles, tout en assurant un financement à moindre coût.

Plan d'investissement rigoureux et visionnaire
Le plan d'investissement est un outil rigoureux et complet, qui permet d'établir la vision stratégique et les principaux objectifs pour chacune des classes d'actifs. Il permet de bien orienter les décisions d'investissement.

Optimisation de l'appariement
Investir dans certaines classes d'actifs comme les titres à revenu fixe, l'immobilier et les infrastructures contribue à protéger le Régime contre les variations de taux d'intérêt. De plus, une stratégie de superposition obligataire vient optimiser l'appariement en bonifiant également l'espérance de rendement.

Table de mortalité personnalisée
Afin d'améliorer l'estimation de la longévité des participants, le Régime a personnalisé la table de mortalité canadienne généralement utilisée, en considérant l'expérience réelle de ses participants et les analyses socio-économiques.